E-Cmr, le projet pilote de Fedespedi est lancé.

0
296
e-cmr-progetto-con-federspedi

L’innovation qui simplifie les flux d’exportation est prête pour BeOne

Simplifier les procédures logistiques grâce à l’utilisation de la lettre de voiture électronique pour le transport routier international au départ et à destination de l’Italie. Voilà l’objectif du projet pilote réalisé par les associations professionnelles, dont la Fedespedi, en collaboration avec plusieurs entreprises du secteur, l’entreprise informatique Nova Systems et Accudire. L’initiative expérimentale s’est accélérée et est maintenant entrée dans sa phase cruciale, après que le Conseil des ministres a ratifié l’adhésion au protocole additionnel sur l’e-Cmr le 18 avril, incluant l’innovation au sein du PNRR dans la partie relative à la numérisation dans le secteur des transports. L’introduction de l’e-Cmr vise à améliorer l’efficacité de la chaîne logistique et à optimiser les procédures commerciales, tout en réduisant l’impact sur l’environnement et en aidant les entreprises commanditaires à obtenir des documents administratifs et fiscaux pratiquement en temps réel. 

“La décision du gouvernement est une étape très importante. Un nouvel élan est ainsi donné au développement technologique de la supply chain : un résultat obtenu grâce à un travail d’équipe efficace qui, depuis quelques années, a vu les associations professionnelles et les entreprises s’engager à donner un tournant numérique à notre secteur, dans le cadre de la croissance du business, en fournissant un service supplémentaire au client”, déclare Manuel Scortegagna, directeur général de Scortrans, vice-président de Fedespedi en charge des transports terrestres et président de l’Organisme consultatif route et rail intermodal. “Le Cmr électronique est considéré comme l’équivalent du Cmr papier, réglementé par la Convention de Genève signée en 1956, dans le but de normaliser les documents de transport au niveau européen. 

Cette innovation était déjà mentionnée dans le protocole de mise en œuvre de février 2008, qui est aujourd’hui pleinement appliqué et soutenu par les pays européens. Avec l’e-Cmr, cependant, des avantages supplémentaires sont introduits pour permettre aux entreprises d’optimiser leurs flux d’exportation de la meilleure façon possible, sous la forme d’une transparence fiscale et d’une preuve rapide de la livraison des marchandises”. 

Le projet pilote a impliqué plusieurs entreprises du secteur du transport terrestre de groupage : Scortrans, Brigl, Barbiero et DB Group. “Les entreprises participant au projet pilote ont un dénominateur commun, l’utilisation de la solution globale BeOne pour le secteur du transport”, poursuit Mario Miriamoli, Business Developer chez Nova Systems, une entreprise qui a récemment fait partie de Levia. “Le logiciel BeOne de Nova Systems est l’outil de travail quotidien des opérateurs du secteur et leur permet de s’interfacer avec la plateforme e-Cmr. Grâce au programme pilote promu par Fedespedi, nous avons développé des automatismes capables d’améliorer l’activité des transitaires”.
 

Grâce au Cmr électronique, poursuit Stefano Avesani, Product Manager de Nova Systems, “l’immutabilité des informations est garantie, à travers l’utilisation d’un portail développé par Accudire sur la technologie blockchain, capable de certifier la livraison. L’expéditeur est ainsi en mesure d’obtenir facilement les documents administratifs nécessaires pour être en parfaite conformité avec la loi. Le tout en réduisant l’impact environnemental grâce au principe de dématérialisation. Après quelques tests effectués en collaboration avec des clients, précise Avesani, “Nova Systems est prêt à offrir le service, qui permet également de suivre les expéditions à tout moment, avec un accès aux informations et aux preuves de livraison en temps réel”. 

L’innovation sera présentée le mercredi 10 mai, à 12h30, au Salon Transport Logistic de Munich, dans le hall A3 403/504, au stand de Nova Systems, en présence de M. Scortegagna. “En 2024, le Cmr voyagera à la fois en format papier et numérique, mais en 2025, l’e-Cmr deviendra obligatoire au niveau européen. C’est pourquoi cette innovation suscite un grand intérêt sur le marché. Il s’agit d’un service supplémentaire que Fedespedi offre à ses membres. En effet, l’e-Cmr représente une opportunité pour notre secteur, car il nous permet de protéger davantage le client final, au nom de la transparence et de la traçabilité. En même temps, il nous permet, à nous opérateurs logistiques, d’améliorer la traçabilité du système en temps réel. C’est un nouveau défi et le monde du transport et de l’expédition en Italie, grâce aussi à cette innovation, a la volonté d’être prêt et d’avoir une longueur d’avance“, conclut M. Scortegagna. 

Print Friendly, PDF & Email