Douanes européennes, BeOne est en avance sur les temps

0
62
dogana nova systems beone

BeOne se projette dans l’avenir, pour devenir l’une des premières solutions logicielles à adopter les fonctionnalités adaptées aux nouveautés de l’Union douanière européenne. Le logiciel de Nova Systems destiné au monde des expéditions internationales, de la logistique et du transport connaît une nouvelle phase de développement, qui permettra à la société informatique italienne, qui possède aussi des bureaux en Espagne, à Malte et en France, d’être une fois de plus en avance sur son temps.   

Barbara Avesani, Business Developer chez Nova Systems, déclare : « L’Italie a été l’un des premiers États membres de l’UE à adhérer aux innovations prévues par les douanes européennes. Pour notre entreprise, qui a toujours eu une perspective internationale, il s’agit d’un avantage concurrentiel important. Lorsque d’autres pays, comme l’Espagne, par exemple, adopteront les nouvelles réglementations en matière d’importation et d’exportation prochainement, nous serons déjà prêts à fournir nos services dans toute l’Europe avec la solution BeOne.   

Après avoir lancé ces derniers mois les fonctionnalités de BeOne dédiées à la gestion des déclarations d’importation, Nova Systems a déjà commencé à développer les innovations liées à l’informatisation des opérations d’exportation et de transit communautaire, qui entreront en vigueur en Italie au début de 2023. « De cette façon, nous mettrons pleinement en œuvre la réglementation douanière et nos clients pourront immédiatement exploiter au mieux les possibilités offertes par la réforme », poursuit Avesani.  

La procédure offre à l’exportateur de nouvelles fonctionnalités qui permettent non seulement la présentation de la déclaration d’exportation, mais aussi sa correction et/ou son annulation ; la possibilité d’envoyer la déclaration par voie électronique avant même que les marchandises ne soient présentées au bureau de douane d’exportation. Et encore, le dépassement de la limite de 40 articles par déclaration (avec le début des nouvelles phases fonctionnelles, il sera possible d’envoyer des déclarations avec 9999 articles par déclaration) et, enfin, le dédouanement centralisé.  

Selon les prévisions de l’Agence des douanes italienne, les systèmes seront utilisables dans un environnement réel d’ici février 2023. À partir du 1er mars 2023, le nouveau système remplacera l’ancien.

Print Friendly, PDF & Email